Rétrospective 2018 - ECOLE DU FOYER

Rétrospective 2018 - ECOLE DU FOYER
LES MASQUES LARVAIRES

Ils sont originaires du carnaval de Bale en Suisse. Ces grands masque sont peints et décorés selon déférents types de personnage. Jacques Lecoq qui, en 1960 visita un atelier de fabrication de ces masques, a décidé de les utiliser au sein de son école.

Ce sont des masques aux traits simples et non définis qui rappellent vaguement un visage humain. Le monde larvaire est un monde poétique, magique, mystérieux, habité par des êtres silencieux communiquant entre eux par le rythme et le geste.

Leur développement n’est pas arrivé à maturité ; même si ils laissent entrevoir une forme humaine, celle-ci n’est pas complètement nette. Ils demeurent à leur stade « larvaire »: en devenir de quelque chose.

Toute la gamme des gestes et des émotions réside dans le corps. 

L'idiotie et la naïveté sont des thématiques qui leur vont à ravir !