Rétrospective 2018 - STAGE JEU VERBAL ET MASQUE NEUTRE

Rétrospective 2018 - STAGE JEU VERBAL ET MASQUE NEUTRE
Quels sont les indices "matériels" qui vont nous guider vers le sens pour mettre en lumière la pensée de l'auteur ?
Aborder les règles fondamentale et indispensables de la parole et de l'éloquence.

SONS ET SENS : L’ALLITERATION ET L’ASSONANCE.

Le poète joue d’abord avec les sons pour accompagner et soutenir le sens et le son propos.
Quand on parle de sens en poésie, il s’agit plutôt de sentiments, d’impressions, d’expérience à partager.
Les sons aident souvent à créer ce climat particulier à chaque poète, à évoquer l’implicite ou l’indicible, cette « sorcellerie évocatoire » appelée de tous ces voeux par Baudelaire, « cette musique avant toute chose » réclamé par Verlaine.
L’harmonie résulte donc du choix et de la combinaison des syllabes pour obtenir les sonorités désirées. Aussi le choix des mots est-il le premier souci du poète.

Selon les traditions poétiques françaises, certains sons correspondent à des effets précis :
- Voyelles Aiguës: i (ville, île) – e (thé, jouer, courrai) – d’autres mots : jeune, cheveu, les oeufs, veuf, oeil. Donne effet aigu, clair, doux, léger.

- L’Allitération est une répétition de consonnes ou de sons consonantiques. Qui constitue un procédé suggestif reposant sur le retour, dans plusieurs syllabes rapprochées, d’un même trait phonique.
Ex: « Adieu faux amour confondu"

On peut noter la reprise des F, consonne continue, qui exprime ici la douceur trompeuse de cette affection féminine.

- L’Assonance est la répétition d’un même son vocalique dans plusieurs syllabes rapprochées. Ce vers contient une assonance en I. La voyelle aiguë présente l’acuité de la souffrance de la reine, et son aspect fermé exprime son angoisse. L’assonance vient souligner la reprise du verbe nuire, manifestation de l’acharnement caché divin sur la fille de Minos.
Ex: « Tout m’afflige et me nuit et conspire à me nuire » Racine.
Tout contribue à renforcer le sens premier perçu.